• La commission des menus

    Présentation

    Tous les 2 mois, une commission des menus réunit des représentants du Sivu (Syndicat intercommunal à vocation unique qui gère la cuisine centrale préparant le repas de toutes les écoles), des personnels des centres de loisirs, de l’Éducation nationale, des parents d’élèves ainsi que des enfants, afin d’échanger sur les menus servis les 2 mois précédents et ceux à venir les 2 mois suivants.

    Cette commission est importante pour le bien-être de nos enfants, c'est pourquoi un ou plusieurs de vos représentants y participe(nt) activement.

    Pour plus d'information, voir le site de la mairie: http://www.colombes.fr/eveil-et-education/restauration-scolaire-mode-demploi-239.html.

    Egalement, le CoCliCo a ouvert un site web sur lequel vous trouverez de nombreuses informations. Vous y retrouverez les compte-rendu des commissions établis par le SIVU (dans l'onglet Activités Coclico).

    http://www.coclico-sivu.fr/

    Historique

    • commission des menus du 27 février 2017
      école élémentaire Léon Bourgeois A, à 14h.
       
      L'ordre du jour comporte 5 points:
      1. Présence et tour de table de l'assemblée 
      2. Parolé aux enfants de l'école Léon Bourgeois A et B
      3. Retour sur les menus précédents
      4. Validation des menus d'avril et mai 2017
      5. Organisation de la prochaine semaine du goût. 
       
      Les problèmes abordés sont les suivants:
      - le problème de température des menus : trop froid pour les entrées et des fois trop chauffé pour certains plats  (ex: pâtes sèches) aucune solution n'a été proposée, mais il s'agirait d'un problème de maintenance. La responsable des agents présente souligne qu'un contrôle est fait plusieurs fois par jour par les agents de cantine  et aucun problème n'a été signalé. 
      - un insecte a été retrouvé dans une salade : le directeur de Coclico explique que cela peut arriver mais reste marginal. Il fera remonter au fournisseur car il ne s'approvisionne pas directement à l'agriculteur pour des raisons sanitaires, entre autres. 
      - demande de la directrice d'introduire le goûter par Coclico comme en maternelle. Coclico explique que cette décision n'est pas de leur ressort.
      - le problème du grammage, qui est le même pour les CP que les CM2 : le directeur de Coclico répond qu'il s'agit de la réglementation et a déjà envoyé des courriers au responsable administratif, cosigné de collègues pratiquants le même service mais il n'y a pas de réponse à ce sujet. 
      - pas de frites dans les écoles dû à l'absence de friteuse dans celles-ci pour des raisons de sécurité. 
      - les gnocchis seront rajoutés au menu.
      - la question se pose de nouveau de pénaliser les parents qui laissent leurs enfants à la cantine de façon répétitive au jour le jour. 
       
      La tournée de soupe qui correspond à la Tour d'Auvergne est le numéro 4.
       
      La prochaine semaine du goût aura lieu en octobre, ils sont ouverts à toutes propositions et à la prochaine commission 3 thèmes et plats correspondants seront proposés.
       
      La prochaine commission aura lieu le lundi 15 mai à 14h et se tiendra à l'école élémentaire Lazare CARNOT. 
       
    • Commission des menus du 12 janvier 2017
      La commission des menus s'est déroulée à l'école Buffon.
      Étaient présents : la diététicienne, Magalie Tempo (responsable qualité), Frédéric Souchet (directeur du Coclico), Mme Bourgeot (conseillère municipale en charge de la restauration scolaire et déléguée Coclico), une autre personne de la mairie, responsable coordination (mairie), responsable des agents, le directeur de l'école et ses élèves, FCPE Lazare Carnot, responsable centre de loisirs Anne Franck, responsable centre de loisirs Léon Bourgeois, animatrice Jean-Jacques Rousseau, parents d'éléves :Ghizlaine Decaen, Christine Brune, Bouchra Elabdi (FCPE de la Tour d'Auvergne)

      Parole aux enfants :
      - points positifs : repas meilleur qu'à la maison, sur un repas, au moins un plat de bon.
      - points négatifs : ceux qui mangent de la viande ont plus de chance que les autres (pas trop de choix pour les autres : œufs, poissons et très peu soja) ; le fromage emballé manque de saveur ; la purée n'est pas toujours bonne (flocons de pommes de terre réhydratés).
      Le problème du réchauffage/maintien ou non au chaud de certains aliments peut changer le goût (la purée de l'élémentaire maintenue au chaud sera meilleure que celle de la maternelle servie à table et qui donc refroidit pendant le service).
      Un nouveau système de self sera mis en place pour maintenir les plats au chaud plus longtemps.
      Problème d'assaisonnement des salades, prochainement ce sera fait en cuisine centrale. Interdiction de poser les assaisonnements sur les tables.
      Les pommes et les poires sont souvent trop froides, les agents peuvent les sortir le matin mais n'y pensent pas toujours.
      Le responsable du centre de loisirs Anne Franck réduit le pain au début du repas pour que ça ne coupe pas l'appétit des enfants.

      Le Menu pour la planète n'a pas été apprécié (décembre et janvier), dates rapprochées et fruits secs pas aimés par les enfants, trop de gâchis. M. Souchet dit qu'il ne fait aucune économie sur ce menu car il choisi des produits bio et que c'est un peu son devoir de sensibiliser les enfants et de leur apprendre à manger moins de viande.

      Pour le  vote du prochain menu de Noël, les plats seront mieux expliqués aux enfants (composants) car ils n'ont pas aimés le saumon et la farce.

      Nous parlons des repas de secours servis au mois de décembre à l'élémentaire. Les commandes des matières premières nécessaires à la réalisation des repas par la cuisine centrale sont passées une semaine à l'avance. Quand les enfants mangent sans être inscrits, ça pose problème. M.Souchet indique une économie de 80 000 repas depuis qu'il n'y a plus de re livraison pour les repas manquants (mars 2016). Avec ces économies ils ont pu faire d'autres choses.
      Nous lui demandons combien de plats de secours ont été servis depuis mars 2016. Ils ne savent pas exactement. Le responsable de coordination parle de 39 repas de secours servis (je  ne me souviens plus sur combien de temps exactement). Il précise également qu'il y a un véritable problème à l'école Tour d'Auvergne car les mardis et jeudis il y a beaucoup plus d'enfants présents que d'inscrits (mardi 3/01 197 enfants et mardi 10/01 210 enfants pour 208 inscrits).

      Le directeur de l'école nous explique qu'il a réussi à maîtriser ce problème. Il a mis au point (avec le responsable du centre de loisirs ) un système de pointage pour les enfants et dès qu'un parent laisse son enfant à la cantine alors qu'il n'est pas inscrit, il explique à ce parent qu'à cause de lui (du parent car pas de discrimination pour les enfant ) un autre enfant en pâtira.
      L'école Lazare Carnot a mis au point aussi le système de pointage et a résolu également le problème.
      Le directeur nous conseille d'en parler avec M. Bodin et Maxime afin de faire comme eux.

      Pour 20 repas, il faut des légumes cuits dans 10 repas minimum.

      Le directeur de l'école, très impliqué, insiste pour que les enfants goûtent de tout. Il refuse de voir des plats non touchés sur le plateau pour leur apprendre  à connaître toutes les saveurs et leur apprendre à ne pas gaspiller.

      Nous terminons par la lecture des menus de février et mars. Il y aura des menus st Valentin, chandeleur et carnaval.
      Il y a un pain spécial chaque mois.
      Nous relançons Mme Bourgeot à propos de la fontaine pour la maternelle, elle nous conseille de réécrire à M Pique.

    • Commission du 10/11/2016 :
      La commission se déroule au centre de loisirs Simone Veil
      Étaient présents les RPE de l"école Simone Veil et une RPE de l'école Henri Martin, Claudine responsable du centre de loisirs, Mme Mestres directrice et les élèves de CM1/CM2
      Les personnes de Coclico  et de la mairie

      Les enfants se plaignent de manger trop de poisson, toujours la même chose, ils voudraient des fruits de mers.
      Les omelettes ne sont pas faites par coclico mais par une autre société à cause de la salmonelle.
      Les emballages coûtent chers.
      Pour les piques nique, repas avec viande et sans viande pas adaptés (par exemple sur 50 enfants la mairie décide de prévoir 30 avec viande et 20 sans viandes).
      Nous revenons sur notre visite cantine et parlons du gâchis de pamplemousse, du pain d'épice pas aimé et des haricots pas dégelés
      Les enfants voteront leur repas de Noël.

    • Commission du 06/09/2016 :
      La première commission de l'année se déroule au sivu coclico (bâtiments de la cuisine centrale) sans la présence des enfants.
      Il y a une nouvelle diététicienne.
      Nouveautés : si pré inscription en mairie pour centre de loisirs et cantine, pénalités non appliquées.
      M. Souchet dit qu'il y a eu un souci avec certains fromages (moisi), une procédure est enclenchée auprès du fournisseur.
      Le dépliant pour la semaine du goût (le fruit sous toutes ses formes) a été choisi cette année par les enfants de Clichy, sympa et coloré avec des jeux pour les plus grands.
      Goûter pas suffisant parfois, M.Souchet dit qu'il a 43cts pour un goûter.
      Pour les enfants qui ont des allergies alimentaires, ne pas se fier au lexique mis en ligne.
      14 PAI mis en place

    • Commission des menus du 14 mars 2016, notes de vos représentants :

      2016-03-14_info_menus_secours.pdf

    • commission des menus du 18 janvier 2016 :

    2016-01-18_Retour sur la commission des menus.pdf

    compte-rendu CoCliCo  du 18/01/2016 - ICI

    Notes de vos représentants :

    Concernant les 48.000 repas "sauvés de la poubelle", la question posée ne concernait pas la pénalité que la mairie mettra en place à compter du 1er janvier 2016 !!! Il s'agissait en fait de s'interroger sur les bénéfices du nouveau système d'inscription obligatoire. Le fait que le repas réservé soit payé, que l'enfant soit présent ou non, aurait fait chuter le nombre d'absence à la restauration scolaire. Les parents hésiteraient plus à ne pas mettre leur enfant à la cantine (pour des raisons personnelles, et non pour maladie), sachant qu'ils paieront quand même le repas.

    Une question intéressante a également été posée : quelle est la quantité de nourriture jetée correspondant à des plateaux entiers non consommés (c'est à dire repas commandés et enfants absents) ? Quelle est la quantité de nourriture jetée correspondant à des repas partiellement non consommés (enfant présent mais n'ayant pas mangé tout le contenu du plateau) ?

    (Au sujet du gaspillage, voir les comptes-rendus des visites de cantine.)

    La question de la pré inscription aux vacances scolaires a été également abordée. Il est compliqué de définir le nombre de repas classique / sans viande / sans porc à distribuer pendant les vacances scolaires. Un rapprochement est nécessaire entre les inscriptions vacances et les inscriptions CMRS (Contrat municipal de rentrée scolaire). C'est pour pouvoir recouper les données que les inscriptions doivent désormais être envoyées en mairie.

    Le point sur la visite de restaurant scolaire est erroné. Ce n'est pas Maintenon élémentaire qui a été visité, mais bien les cantines des écoles maternelles et élémentaires de la Tour d'Auvergne. Vous trouverez les comptes-rendus de ces visites dans les parties dédiées de notre blog.

    De même, si une question a été posée quant à la croute du fromage, le vrai problème soulevé était celui de la difficulté à ouvrir l'emballage !! M. Souchet s'est engagé à en reparler avec le fournisseur. Nous avons demandé si les agents/animateurs ne pourraient pas simplement être équipés de paires de ciseaux.

    Notes de vos représentants 

    Pique-niques : une réflexion doit être menée sur le sujet car les sacs plastiques pour les emballer et les transporter seront interdits au 1er janvier 2017. Il faudra trouver une autre solution. La ville de Colombes investira-t-elle  comme Clichy dans des sacs à dos isothermes pour les accueils de loisirs ?

    Gaspillage des repas : nous nous interrogeons sur ce point. Tout comme avant la mise en place du système réservé=payé, le nombre de repas nécessaires à chaque école ou accueil de loisirs est indiqué au CO.CLI.CO le matin même à partir de 9h30, après avoir comptabilisé les enfants présents qui déjeuneront à la restauration scolaire le jour même. (c'est pourquoi il est important de prévenir de l'absence de votre enfant si vous le pouvez).
    Le gaspillage a donc 2 causes cumulées : les absences certes, mais également le fait que les commandes sont passées 3 semaines avant le jour J sur la base des quantités nécessaires pour le nombre d'enfants inscrits et non réellement présents.

    Chiffres :
    - Le CO.CLI.CO. dispose d'1,92 euros pour élaborer un repas, avec la contrainte de 6 composants :
    entrée / plat / fromage / dessert / fruit / pain
    Le coût réel d'un repas à la porte de l'école est de 3,60 euros.
    - 2.500.000 repas sont fournis par an par le CO.CLI.CO. pour un coût global de 11M€ (en comptant les frais annexes de facturation, révision des factures, transport...)
    - Exigences des partenaires :
    Clichy : 20% de bio (respect du Grenelle de l'environnement), 2 repas différents proposés.
    Colombes : seulement 16% de bio, généralement apportés par le pain !! Les 3 repas différents proposés entrainent des coûts supplémentaires de traitement.

    Site internet du CO.CLI.CO. :
    Le site pourra par exemple informer sur le type de poisson servi. En effet, il s'agit de poisson frais (et non surgelé) issu de la pêche des côtes françaises (seul le saumon provient d'élevages). Il est donc impossible d'indiquer quelle variété sera servie au moment de l'élaboration des menus, 2 mois en amont.
    Si vous avez des suggestions concernant le contenu de ce futur site (qui s'adressera en priorité à vous, parents !!!) n'hésitez pas à nous faire part, nous les remonterons au CO.CLI.CO. lors d'une commission des menus.

    Allergènes :
    il s'agit d'un problème très compliqué à gérer du fait de la variété des produits préparés par le CO.CLI.CO.
    Il existe 3.000 fiches techniques, comportant environ 10 ingrédients chacune en moyenne.
    La réglementation sur le sujet est en pleine évolution. Le CO.CLI.CO. y travaille.
    De plus, il n'y a plus de médecin référent sur Colombes. Le CO.CLI.CO. pense en recruter un spécialement dédié à ce sujet.
    IL EST DONC TRES IMPORTANT QUE LES PARENTS FASSENT BIEN ETABLIR UN PAI SI NÉCESSAIRE ET LE TRANSMETTENT A L’ÉCOLE.